Qui suis-je ?

Après une petite enfance vécue au LIBAN, je découvre la France (Marseille) à l’âge de cinq ans.

Puis c’est le départ pour Madagascar, cette île paradisiaque dont je garde en souvenir la bienveillance de toutes celles et ceux que j’ai connus. Au point que 48 ans plus tard, Micheline J. mon institutrice de l’époque retrouve ma trace en voyant simplement mon nom sur un quotidien breton . . . !

Après quelques années passées à Aubagne, j’intègre en classe de seconde le Prytanée National Militaire à La Flèche, où, contrairement à mes camarades, j’ai vécu les cinq plus belles années de ma vie. Cette école prestigieuse a été le véritable commencement de ma vie . . .

J’intègre alors l’école des pilotes de chasse de l’armée de l’air qui représentait la concrétisation de mon plus beau rêve.

Un accident de voiture dramatique met fin brutalement à ce rêve par la perte définitive de mon aptitude médicale (trois fractures de la colonne), me conduisant à me réorienter dans l’armée de l’air, cette fois en tant qu’officier mécanicien.

Quelques années plus tard, je décide de quitter l’armée de l’air et obtiens le poste de Directeur Régional de la Sécurité Civile Corse sous l’autorité des différents Préfets qui se sont succédés à la Préfecture d’Ajaccio ; notamment le Préfet Claude ERIGNAC avec qui j’ai partagé le repas qui a précédé son assassinat, le 6 février 1998.